Arts Collaboratory

Doual’art

    Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /www/site/modules/processwire-template-twig-replace-master/Twig-1.15.0/Twig/Extension/Core.php on line 1196  
Posted on: Monday 05 August 2019
MORCEAUX CHOISIS AU C.E.P.E. 27 AVRIL - 31 AOUT 2019 ESPACE DOUAL'ART BONANJO – DOUALA Anje Boris, Museum of no tolerance Né en 1993 à « Bamenda », Anje Boris vit et travaille à Buea. Il est diplômé d’un Master Il en dessin-peinture, fraîchement obtenu à l’Institut des Beaux-Arts de Foumban (IBAF), en 2018. Ses artistes de référence sont Hervé YOUMBI, son accompagnateur lors de la résidence, pour sa rigueur et son sens du détail ; Kerry J. Marshall, pour sa manière de traiter le corps ; et Eddy Kamuanga Illunga pour sa palette chromatique et également son traitement de la plastique du corps. Anje Boris a présenté son travail dans des expositions de nombreux pays, dont la dernière en date est à la Banque Mondiale à Yaoundé, en 2018. Il a reçu plusieurs prix et distinctions au Cameroun et au-delà du territoire national. En 2016, il reçoit le 1er prix en peinture à l’atelier Sahm de Bill Kouélany au Congo Brazzaville, à la fin de sa résidence de création. En 2017, Il obtient le 1er prix du concours Jeunes Espoirs 2017 grâce au dyptique « Supermarket ». Anje met l’Homme au centre de sa création en questionnant l’addiction et la dépendance négative. Ses recherches actuelles portent sur l’attachement de la jeunesse au paraître, il explore et donne à voir le phénomène de mode vestimentaire. Lors de sa dernière exposition à l’Espace doual’art sous le thème « Next generation jeunres espoirs 2017, prix pascale Marthine. Tayou », Anje présente la série de peintures “Shadow People”. Il élargit le champ, sort de l’intimité de la chambre tapissée de papiers peints aux couleurs chatoyantes, pour nous introduire dans le milieu de vie du sapeur sobre et délabré, dont la qualité est inversement proportionnelle à la valeur de ses vêtements de luxe. Tout comme Godmark et Abdias, Anje a l’honneur d’exposé aux côté du célèbre Pascal Marthine Tayou. Occasion pour l’artiste sénior de toucher du doigt et d’apprécier l’évolution de ces jeunes qu’il met à l’épreuve en collaboration avec doual’art depuis environ trois années. Aujourd’hui dans le cadre de cette nouvelle exposition, le jeune artiste s’investi à aborder un domaine jamais exploré depuis le début de sa carrière : l’installation. A travers « Museum of no tolerance », il cherche à dialoguer, et à créer une confrontation entre ce que nous voyons et ce que nous percevons. Proche du propos de Tayou, il questionne nos droits fondamentaux en tant que citoyens en évoquant des questions de choix. Son objectif est de reconstruire toute l'atmosphère du choix dans une approche subtile mais esthétique. Cette installation rend transparente la réalité abstraite qui se cache derrière les choix qu’on fait. L’artiste trouve le moyen de refléter l’espoir afin de revitaliser le courage. L'idée de choisir fait référence à la décision, à la prise de responsabilité qui est un facteur clé du «morceau choisis au C.E.P.E» Faisant un clin d’œil aux travaux de Marcel Duchamp et à ses nombreuses explorations sur le ready-made, Anje prend la liberté de détourner des objets de leur fonction originaire pour les assigner à une autre. Nous somme en présence d’une installation participative où le visiteur est libre de faire un choix à sa convenance en se prêtant à l’exercice. Prêtez attention à la symbolique des couleurs prédéfinie par l’artiste. Servez vous ! Amusez vous ! Amandine DJIATSA Mai 2019 #doualart #exposition #MorceauxChoisisAuxCEPE