Arts Collaboratory

Raw Material Company

    Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /www/site/modules/processwire-template-twig-replace-master/Twig-1.15.0/Twig/Extension/Core.php on line 1196  
Posted on: Wednesday 09 January 2019
RAW Material Company a le plaisir de vous présenter nos résidents pour Janvier et Février 2019: Dana Lijegren, Patrick Bernier et Olive Martin. Restez à l'écoute pour l'annonce de leurs conférences publiques. Dana Liljegren est candidate au doctorat en histoire de l'art au Graduate Center de la City University de New York. Ses spécialités et ses sujets d'intérêt incluent l'art de l'Afrique de l'Ouest, l'art contemporain mondial, la théorie postcoloniale, l'environnementalisme, et les études cinématographiques. Elle est diplômée en histoire de l'art de Brown University, de Columbia University, et de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Après des études supérieures en art moderne et une concentration sur l'art conceptuel, le film, et la photographie, ses recherches se concentrent sur l'Afrique francophone avec une attention particulière à la matérialité et à la circulation des objets dans des conditions postcoloniales. Elle est co-rédactrice en chef de Shift: Graduate Journal of Visual and Material Culture, une publication de projets de création et d'écriture par des étudiants diplômés. Patrick Bernier & Olive Martin se sont rencontrés à l'école des Beaux-arts de Paris en 1999, expérimentant différentes formes – flms, performances, photographies, pièces sonores – au gré de projets souvent réalisés en collaboration avec des professionnels d’autres champs : les avocats Sébastien Canevet et Sylvia Preuss-Laussinotte pour X. et Y. c/ Préfet de... ; Plaidoirie pour une jurisprudence (crée aux Laboratoires d'Aubervilliers en 2007) ; les conteurs Carlos Ouedraougo pour Quelques K de mémoire vive (2003-2005) et Myriame El Yamani pour Bienvenue chez nous, Album de résidence (Montréal, 2005) ; le vendeur aux enchères Steve Bowerman pour Traceroute Chant, San Francisco-Paris (Fondation Kadist, 2010) ; et le tisserand Ousmane Ka à Dakar pour Wilwildu (Centre d'art Grand Café, Saint- Nazaire, 2016). Ils créent ainsi des « monstres », des oeuvres où se perçoivent, au travers d’hésitations, de surprises, les efforts consentis par les uns et les autres pour bousculer leurs propres langue et forme.